La vitamine D pour bébé

06/11/2020

La vitamine D pour bébé

le plus souvent, on fait confiance à ce qui nous est prescrit à la sortie de la maternité, mais finalement, est ce si sain? petit tour d'horizon de la vitamine D que l'on donne dès la naissance, pourquoi et surtout comment..

La vitamine D est une vitamine qui peut être apportée par l’alimentation mais est surtout synthétisée au niveau de la peau sous l’action des rayons UV du soleil. La vitamine D c’est une hormone dite stéroïde qui a une véritable action sur notre organisme par de nombreux métabolites actifs. En fait, le terme vitamine D est un abus de langage, car cela regroupe un ensemble de molécules différentes toutes dérivées du cholécalciférol ou vitamine D3 au départ.

 

 

La vitamine D n’existe qu’à l’état naturel, il n’existe aucune vitamine D synthétique. Elle se quantifie en ui (unité internationale). On la retrouve dans l’alimentation à des concentrations plus ou moins variées. Pour n’en citer que quelques uns : l’huile de foie de morue comporte entre 10 000 et 30 000 UI pour 100g, le jaune d’œuf 400, le beurre 60 et la lait 4. On comprend mieux l’engouement de nos grands-parents pour donner de l’huile de foie de morue aux enfants ! 

 

Le rôle de la vitamine D


• Permet l’assimilation du calcium et du phosphore au niveau des intestins pour supplémenter notre organisme.
• Assure la minéralisation des os, des dents en période de croissance.
•  Joue un rôle dans la production hormonale harmonieuse.
•  Permet une bonne différenciation des cellules du système immunitaire.
•  Améliore le fonctionnement des muscles en renforçant la force musculaire et diminue ainsi le risque de chute chez les personnes âgées.
•  Participe à la bonne santé cardiovasculaire grâce à une action sur le contrôle de la tension artérielle.

 

Ce n’est pas tout, on lui connait d’autres vertus depuis une dizaine d’année : 

• C’est une hormone neuro-protectrice essentielle au développement du cerveau : on observe des déficits en vitamine D dans des pathologies aussi variées que les psychoses, la maladie d’Alzheimer ou certaines épilepsies.
• Cette hormone agit également sur le système immunitaire : elle a un rôle de prévention dans les maladies auto-immunes, notamment dans les maladies inflammatoires du tube digestif, le diabète ou les certaines allergies. 
De nouvelles implications évoquent un lien entre carence en vitamine D et certains cancers ou maladies cardiovasculaires.  

 

Le rachitisme


Un déficit en vitamine D peut conduire à une insuffisance d’absorption du calcium par les os. Plus concrètement, les os du crane peuvent devenir mous, ceux des poignets et chevilles s’élargissent et le signe le plus fragrant est un écart important constaté au niveau des genoux lorsque les pieds se touchent. Pas de panique, le rachitisme n’existe plus en France ou dans de très rares cas puisque une supplémentation est proposée aux nourrissons et que les laits 2ème âge et certains produits laitiers destinés aux enfants sont systématiquement enrichis en vitamines D depuis 1992.

 

A qui faut-il donner de la vitamine D ?


• aux femmes enceintes au 7ème mois de grossesse (100 000 unités) ;
• chez le nourrisson allaité (1200 unités par jour) ;
• chez le nourrisson de moins de 18 mois nourri par un lait infantile enrichi en vitamine D (600 à 800 unités par jour) ;
• chez l’enfant de plus de 18 mois à 5 ans et chez l’adolescent de 10 à 18 ans une dose deux fois dans l’année en novembre et février (100 000 unités chaque dose). Entre 5 et 10 ans, il n’y a pas de recommandation officielle mais beaucoup de pédiatres continuent d’en proposer une ou deux fois pendant la période hivernale.

 

Comment l' administrer?

 

Les suppléments en vitamine D existent sous différentes formes :
• Gouttes
• Ampoules (mais il y a un bémol sur leur composition et leur forte concentration ne la rend pas forcement assimilable facilement pour tout le monde).
• Gélules
• Huiles à la cuillère.

Pour les tous petits, on privilégie les gouttes, précises et faciles à donner à un nourrisson.

 

De quoi est composée un substitut de vitamine D en gouttes : 


• Une huile ou un autre porteur pour permettre sa dissolution (parfois de l’alcool, parfois de l’eau avec des additifs,…)
• De la vitamine D (D3 ou D2) issue de la lanoline (graisse de laine de mouton) ou du lichen boréal (espèce de mousse végétale)
• Éventuellement un antioxydant (sert à stabiliser la vitamine D)
• Éventuellement d’autres additifs pour parfumer par exemple

 

 

Laquelle choisir ?

 

Tout dépend de vos critères incontournables et de vos choix de vie.

Vous pouvez choisir une huile bio ou pas et une vitamine soit issue de la lanoline (c'est à dire de la graisse de laine de mouton)  soit végétale. 

 

Dans le classement d'obb, il est tenu compte de la qualité de l’huile, de l’origine de la vitamine D, du type d’antioxydant et des éventuels autres additifs.

 

 

 

 

 

toutes ces images proviennent du site objectif bébé bio  

 

Prendre un bon départ pour cette nouvelle année 10 techniques de naturopathie

Service gratuit et accessible à tous

Créer un blog pro
Réalisez votre blog facilement avec