Le pissenlit

02/10/2020

Le pissenlit

Le pissenlit, plante mal aimée de nos jours mais tellement vertueuse... Iaissez moi vous en raconter un peu plus sur sees multiples utilisations

Origine


Le pissenlit, (Taraxacum Officinalis), est connu depuis des siècles pour ses propriétés médicinales. Et pas seulement en Europe, mais aussi en Chine et en Inde. Bref, dans l’Europe du Moyen-Age, on l’utilisait principalement pour soigner la jaunisse et les calculs biliaires. Puis, le progrès technique du 20ème siècle et le snobisme citadin l’ont ensuite taxé de mauvaise herbe, à éliminer à coup de pesticide.
Autour de l'an 1 000 de notre ère, les médecins arabes mentionnaient déjà les vertus médicinales du pissenlit dans leurs écrits, et plusieurs tribus amérindiennes comme les Iroquois et les Ojibwés l’employaient pour soigner plusieurs malaises. On fait également mention de l’usage du pissenlit dans un herbier britannique datant du XIIIe siècle.
Le nom français du pissenlit fait vraisemblablement allusion aux propriétés diurétiques des feuilles. Le nom anglais, dandelion, qui vient du français (dent-de-lion), du grec (leontodon) ou du latin (dens leonis), fait référence à la forme très dentelée des feuilles.

 

 

Composition

 

Il contient outre de bonnes quantités de potassium, du fer, calcium, cuivre, silice et manganèse. Quant à la racine, elle renferme, en plus des principes amers, de l’inuline et des sucres complexes, des substances qui favorisent la multiplication de bactéries intestinales bénéfiques4. Le pissenlit renferme aussi des acides gras, de la choline (un nutriment important pour le foie), des vitamines du complexe B, des vitamines C, D et K ainsi que des flavonoïdes et des caroténoïdes.

 

 

 

 

 

Bienfaits

 

Le pissenlit est avant tout l’un des meilleurs alliés du foie. Il augmente le volume de la bile, régule le travail des intestins paresseux, soulageant de fait la constipation mais également les maladies de peau (dartres, éruptions cutanées, démangeaisons, acné). Il purifie le sang et favorise sa circulation et sa fluidité.

 

Il agit également contre la cellulite, calme les douleurs rhumatismales, combat la goutte grace qà ses vertus diurétiques. 

 

les racines ont une action plus particulièrement dépurative, digestive, sudorifique (idéal pour se débarrasser des toxines et des toxiques), diurétique, tonifiante. Elles fluidifient également bien le sang.

Les tiges s’avèrent idéales en cas d’inflammation du foie, de diabète, de fatigue, de rhumatismes, de problèmes de peau, d’estomac et de la rate (à mâcher, crues et à jeun).

 

Les feuilles sont toniques et dépuratives notamment grâce à leur forte concentration en minéraux et vitamines. 

 

 

 

 

Contre indication


En cas de calculs biliaires ou d’obstruction des conduits biliaires, consulter un professionnel de la santé avant de prendre du pissenlit car avec ses vertus dépuratives il faut s’assurer que le corps sera bien capable d’éliminer les toxines. 
Les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées (aster, marguerite, chicorée...) peuvent être sensibles au pissenlit. L’allergie aux pollens de ces plantes n’entraîne pas automatiquement une allergie à leurs autres parties (feuilles, racines). Par contre, la sensibilité cutanée peut se manifester même au contact avec des tisanes de ces plantes.

 

 

 

 

 

Recherche

 

L'ESCOP reconnaît l’usage de la feuille en complément au traitement d’une maladie pour laquelle il est souhaitable d’augmenter l’élimination de l’urine (rhumatismes et prévention des calculs rénaux, par exemple). La Commission reconnaît l’usage de la feuille et de la racine pour améliorer les fonctions biliaire et urinaire, traiter la perte d’appétit et les troubles digestifs mineurs. L’ESCOP estime que la racine peut stimuler les fonctions biliaire et hépatique, traiter les troubles digestifs mineurs et la perte d’appétit.

Les auteurs d’une synthèse publiée en 2006 soulignent également que des données issues de modèles cellulaires et animaux confirment les vertus antioxydantes, anticancer et antidiabétiques du pissenlit et de ses composés3. Quelques rares essais cliniques préliminaires indiquent que certaines préparations contenant du pissenlit, entre autres plantes, peuvent soulager les crampes intestinales, la constipation et la diarrhée.

En revanche, en raison de sa richesse en potassium, la plante possède un avantage certain sur les autres diurétiques. En effet, contrairement à la plupart d'entre eux, les feuilles de pissenlit ne provoquent pas de perte de potassium par les reins, selon des essais sur les animaux.  

 

Le chardon Bénit L'Automne en naturopathie

Service gratuit facile et accessible à tous

J'y vais
Créer un blog gratuit avec