L'Automne en naturopathie

29/09/2020

L'Automne en naturopathie

Préparer son corps à la saison froide telle est la fonction de l'automne. Mais comment utiliser au mieux les bénéfices de cette saison? venez, je vous en raconte un peu plus. 

Ma saison préférée, celle qui nous encourage à l’introspection, au Hygge, aux moments en famille… est arrivée.3 On va enfin pouvoir se promener dans la foret et revoir des couleurs chatoyantes. On peut définir l’automne comme la 5ème saison qui sert de transition entre 2 saisons. Il est une saison de transition elle nous permet de nous préparer à l’hiver. C’est le moment des bilans, des décisions, des bonnes résolutions.

Vous aurez compris l’intérêt de mon article, comment prendre soin de soi en automne, comment aider notre corps à s’adapter à cette saison ? 

 

Ce que dit la médecine chinoise

 

L’Automne arrive après une intersaison. Cette saison est sous l’influence de l’élément Métal qui est relié au poumon, au gros intestin, au nez, à la pilosité et à la peau.
Durant cette période, il est bon de commencer à allonger son temps de sommeil en essayant de se coucher une demi-heure voir une heure plus tôt. 
Si vous faites attention et restez à l’écoute de votre corps, vous pourrez remarquer qu’il vous oriente naturellement vers plus de temps de récupération et de repos. Votre corps s’adapte à son environnement et se cale tranquillement sur le rythme de la Nature.

 

Les déséquilibres de l’automne

 

L’incapacité à accepter l’imprévu et à lâcher prise provoque un certain nombre de déséquilibres énergétiques du poumon et du gros intestin, les deux organes liés à l’élément métal. Ces déséquilibres énergétiques se retrouvent tant au niveau respiratoire qu’au niveau du transit intestinal : rhumes à répétition, pâleur, problèmes de peau, constipation et colites, épaules voûtées et refermées, respiration courte, essoufflements, soucis des choses matérielles du quotidien…

Le poumon et le gros intestin étant les organes en lien avec le monde extérieur, ces déséquilibres s’accompagnent souvent d’une sociabilité difficile et d’un caractère quelque peu casanier.

 

les objectifs de cette période sont

  • Soutenir le système pulmonaire
  • Calmer le stress
  • Construire le système immunitaire

 

 

 

Tonifier vos poumons 

 

Tout ce qui stimulera le poumon sera bénéfique en cette saison et aura une action positive sur les déséquilibres. La pratique d’un sport comme la natation ou le jogging sera particulièrement relaxante.

 

On veillera à diffuser régulièrement des huiles essentielles comme d’eucalyptus radié ou de pin sylvestre

 

Utiliser quelques plantes qui tonifieront vos poumons comme :
– La bourrache qui est une plante rafraîchissante, elle humidifie les poumons asséchés et irrités. Elle convient moins lorsque les poumons sont obstrués par le mucus mais elle est utile pour ceux et celles qui souffrent de la sécheresse de l’air, souvent causée par le chauffage électrique ou l’air climatisé.

 

– L’astragale qui est une plante réchauffante, tonifie les poumons et prévient les infections respiratoires. Prise en prévention sur une période de quelques semaines, la racine de cette plante formidable nous renforce contre le stress, le froid et les maladies hivernales. L’astragale agit sur le système immunitaire, allège légèrement la pression sanguine et soutient l’action du cœur. Cependant, elle ne convient pas aux femmes enceintes ni aux personnes présentant des excès de mucus ou dont l’organisme renferme beaucoup de toxines.

 

– La molène (bouillon blanc) aide dissoudre les glaires et nettoyer les bronches. Elle est particulièrement prisée pour dégager et régénérer les alvéoles pulmonaires. On la considère non seulement comme tonique mais aussi comme régénératrice des poumons et broncho-dilatatrice. De plus, elle possède un composé agissant sur le système nerveux central et qui stimule l’expectoration du mucus. Attention >> À cause de son léger contenu en coumarines, on évite de consommer la molène en compagnie de médicaments qui fluidifient le sang ou avant une opération médicale telle une extraction dentaire.



 

Choisissez des aliments qui stimulent les poumons  et permettent d’évacuer le mucus :
Légumes et céréales : Basilic, châtaigne, poireau, riz gluant, sorgho, sucre de canne, champignon blanc, igname, millet, céleri branche, épinard, radis, tofu, asperge, concombre, réglisse.
Epices et aromates : Ails, coriandre, échalote, gingembre frais, gingembre sec, arachide, miel, olive, menthe, bardane…
Fruits : Arbouse, abricot, amande, fraise, noix, pignon de pin, figue, raisin, mandarine, orange, poire, pomme, kaki, citron…

 

 

 

 

 

Assainir ses intestins

 

Le gros intestin a pour fonction l’élimination, l’évacuation des résidus solides issus de la digestion. Avant cela il termine la digestion des protéines et glucides, l’assimilation du fer et sépare liquides et solides. 

 

Il sera alors intéressant de faire une cure de charbon végétal activé, de probiotiques et de chlorophylle. 

 

Les aliments qui se dirigent vers le gros intestin :
Légumes et céréales : Basilic, betterave, carotte, champignon, chou, sésame, sarrasin, aubergine, épinard, laitue …
Epices et aromates : Poivre, échalote, noix de muscade, sel, miel
Fruits : Pignon de pin, figue, poire, banane, kaki, pamplemousse, rhubarbe …

 

 

Pour approfondir le sujet :
La médecine chinoise au quotidien les 5 saisons de l’énergie – Isabelle Laading
Le guide du bien être selon la médecine chinoise Dr Yves Requena
Naturopathie le guide saison par saison Loic Ternisien
      

 

 

 

Le chardon Bénit L'Argile

Service gratuit facile et accessible à tous

Je crée mon site web
Faites votre site pro avec