Les couches lavables

12/07/2020

Les couches lavables

Choiser des couches lavables c'est faire un choix economique et écologique. 

petit descriptif de ce monde de couche bien particulier

 

Bien loin de ressembler aux langes de nos grands-mères, les couches lavables sont une véritables opportunité tant en terme d’environnement que de non exposition aux produits toxiques. 


Plus que du temps, les couches lavables demandent de l’organisation : un lieu de stockage pour les couches souillées, 2 à 3 machines par semaine et un lieu pour faire sécher. 


Les avantages
• Saine : les enfants en couches lavables n’ont quasiment jamais de rougeurs ni d’érythème fessier.
• Le SAP présent dans les couches jetables est asséchant pour la peau, il faut donc souvent avoir recours à des crèmes hydratantes pour compenser.
• Pratique Plus besoin d'acheter de gros stocks de couches par avance pour être sûr de ne pas en manquer ni de une poubelle qui se remplie vite. Vous pouvez adapter le change de bébé en fonction de ses besoins (petit ou gros mouilleur)
• Économique

 

Les inconvénients
• Il faut parfois essayer plusieurs modèles avant de trouver celui qui convient (comme pour les jetables d’ailleurs)
• L’investissement financier de départ est plus conséquent, mis il reste possible de faire son stock au fur et à mesure
• Les couches lavables demandent l’emploi de produits d’hygiène sains et compatibles pour ne pas les imperméabiliser.
• Selon le mode de garde, certaines personnes peuvent refuser leur utilisation (crèche, assistante maternelle...) 
La forme anatomique des couches lavables favorise la position naturelle des jambes de bébé et lui assure un bon développement. L’argument de dire que les lavables entravent la motricité est réfuté par les orthopédistes, notamment par le fait que le volume de la couche lavable met les hanches en légère adduction ce qui est bénéfiques pour leur développement.

 

Composition d’une couche lavable


Elle se compose d’une culotte (en laine ou en PUL) et d’un insert pour l’absorption. 
Les inserts : en microfibre, bambou, chanvre ou coton. 
• La microfibre est faite à partir de polyester, c’est un tissu synthétique qui possède un effet «au sec» en empêchant la sensation d’humidité. Même si elle absorbe très rapidement les liquides, la microfibre a une capacité maximale d’absorption limitée. Petit plus, c’est une matière idéale si vous n’avez pas de sèche-linge car la microfibre sèche très vite à l’air libre.
• Le bambou, chanvre ou coton : Ces trois matières sont organiques, elles ne contiennent pas de fibres synthétiques et sont parfois disponibles sous le label bio. Leur pouvoir d’absorption est inégalable : après un petit rodage (quelques lavages en machine), vos inserts en bambou, en coton ou en chanvre seront capables d’absorber plusieurs fois leur poids en eau. Parfaites pour rester au sec longtemps, ces matières sont donc idéales pour les siestes, la nuit, ou des sorties un peu plus longues que d’habitude. Ce sont des tissus qui mettent du temps à sécher, mais vous pouvez les passer au sèche-linge si vous en avez l’occasion.

 

Les culottes en laine : La laine ne s’utilise pas telle quelle pour absorber mais, en tant que tissu respirant et imperméable grâce à la lanoline qu’elle contient, c’est un excellent complément pour les couches classiques. Les culottes de protection en laine évacuent l’humidité tout en retenant les liquides, ce qui les rend particulièrement adaptées pour la nuit.


PUL = polyuréthane. Il s’agit de polyester laminé, utilisé pour confectionner l’enveloppe étanche des couches imperméables et culottes de protection. Ce n’est pas un tissu absorbant, mais un matériau à la fois fin et imperméable qui empêche les fuites. Attention, ne le passez pas au sèche-linge, cela risque de « casser » la fibre et de nuire à l’étanchéité.

 

Choisir et préparer un biberon Choisir son lait infantile 1/2

Service gratuit simple et accessible à tous

Je crée mon site web
Créer un blog avec